Objectifs de Développement Durable

F_SDG_logo_with_UN_Emblem_square_rgb

Contribution d’Iles de Paix aux Objectifs de Développement Durable

En 2015, la Communauté Internationale s’est accordée sur 17 objectifs à accomplir collectivement à l’horizon 2030 : ce sont les Objectifs de Développement Durable. Ils constituent un appel mondial à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité.

Objectif 2 : la lutte contre la faim

Parmi cette liste de 17 objectifs, l’objectif n°2 est la lutte contre la faim, également appelé faim zéro.

Il s’agit non seulement d’assurer la sécurité alimentaire de la population mondiale mais également d’améliorer la qualité de sa nutrition. Au vu des chiffres de la faim dans le monde qui sont repartis à la hausse depuis 2017, beaucoup d’efforts restent à accomplir pour atteindre cet objectif.

L’engagement d’Iles de Paix en faveur des systèmes alimentaires durable via la promotion de l’agriculture familiale durable et de l’alimentation responsable participe directement à cet objectif d’éradication de la faim. Iles de Paix travaille dans des régions où les niveaux d’insécurité alimentaire sont très élevés et déploie une stratégie qui met l’accent sur l’amélioration du bien-être et de l’alimentation des familles. Toutes les actions d’appui à la production, au stockage, à la transformation et à la commercialisation qui sont soutenues par Iles de Paix relèvent directement de cette préoccupation.

Par ailleurs, au-delà d’une contribution directe à la lutte contre la faim, l’engagement d’Iles de Paix en faveur des systèmes alimentaires durables via la promotion de l’agriculture familiale et de l’alimentation responsable est un catalyseur pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable suivants :

Objectif 1 : éradication de la pauvreté

Près de 80% des personnes extrêmement pauvres dans le monde vivent dans des zones rurales et dépendent pour la plupart de l’agriculture pour leur survie. Bien que les agricultrices et agriculteurs nourrissent le monde, ils sont nombreux à souffrir de faim et de pauvreté. Construire des systèmes alimentaires durables implique de donner une juste place aux agriculteurs et de leur garantir des revenus suffisants pour sortir de la pauvreté.

Objectif 3 : amélioration de la santé

La malnutrition est la première cause de maladie dans le monde, la bonne santé humaine commence donc par une nutrition saine, équilibrée et diversifiée. Construire des systèmes alimentaires durables implique de mettre la nutrition au centre des stratégies alimentaires.

Objectif 5 : égalité entre les sexes

Les femmes représentent environ 50% de la main d’œuvre agricole totale dans les pays en développement. Pourtant, le travail des femmes est peu reconnu et peu valorisé, elles sont souvent dans des situations précaires et inégalitaires. La promotion des systèmes alimentaires durables qui implique la prise en compte des besoins et intérêts des femmes constitue une opportunité importante pour contribuer à l’égalité entre les sexes.

Objectif 6 : eau propre et assainissement

L’un des plus grands défis de notre temps consiste à gérer de façon durable nos ressources en eau. Or, l’agriculture et l’élevage représentent d’ores et déjà 70% de tous les prélèvements d’eau et jusqu’à 95% dans certains pays en développement. Soutenir des systèmes alimentaires durables passe de façon incontournable par le soutien à des modes de production qui font un usage durable de cette ressource.

Objectif 10 : réduction des inégalités

Les inégalités augmentent dans le monde. Il y a encore de grandes disparités dans l’accès aux revenus, à la nourriture, à la terre, à la santé et à l’éducation, en particulier dans les zones rurales, où vivent la majorité des pauvres. Le soutien aux agriculteurs et aux organisations paysannes du Sud qui est au cœur de la construction de systèmes alimentaires durables est un levier puissant pour réduire les inégalités économiques, de pouvoir et de droits.

Objectif 12 : consommation et la production responsables

Aujourd’hui, le monde gaspille ou perd 1/3 des denrées alimentaires qu’il produit alors que 821 millions de personnes souffrent de la faim. Moins de 50% des calories alimentaires produites terminent dans les estomacs humains. Pour nourrir durablement la planète, les agriculteurs doivent réduire les effets négatifs de leurs pratiques sur l’environnement, l’agriculture doit servir de manière prioritaire à nourrir les humains, et les comportements de consommation doivent également évoluer pour devenir plus sains, plus nutritifs et moins néfastes pour l’environnement. La promotion de systèmes alimentaires durables contribue évidemment de façon directe la promotion d’une consommation et production alimentaire responsable.

Objectif 13 : lutte contre les changements climatiques

Les agricultures du Sud sont les premières victimes du changement climatique. A contrario, l’agriculture est un grand émetteur de gaz à effet de serre (24% des émissions totales). En promouvant des pratiques agroécologiques, les systèmes alimentaires durables améliorent la résilience des agriculteurs face aux changements en cours et diminuent l’empreinte climatique de l’agriculture.

De façon plus générale, toutes les actions visant la construction de systèmes alimentaires durables contribuent également à l’atteinte des Objectif de Développement Durable suivants :

Objectif 8 : travail décent et croissance économique inclusive et durable

L’agriculture est le plus gros employeur au monde, en particulier dans les pays en développement. Or la majorité des travailleurs occupent des emplois précaires et mal payés dans l’économie rurale. Construire des systèmes alimentaires durables implique de construire des chaines de valeur alimentaires qui partagent plus équitablement le pouvoir et les bénéfices.

Objectif 9 : infrastructure résiliente, industrialisation durable et innovation

Dans les pays en développement, la majorité des habitants résident dans des zones rurales et la plupart d’entre eux tirent leurs moyens d’existence de l’agriculture. Construire des systèmes alimentaires durables implique de soutenir des circuits de commercialisation qui renforcent les liens villes-campagne et qui ouvrent des opportunités pour un tissu économique local. Pour ce faire, l’investissement dans les infrastructures publiques du monde rural est essentiel.

Objectif 14 : la protection des mers et océans

Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines est essentiel pour le bien être humain et la sécurité alimentaire mondiale, actuels et futurs. Les différentes dimensions de la durabilité doivent également s’appliquer à la pêche et à l’aquaculture, pour éviter la surpêche et garantir la vie aquatique à long terme.

Objectif 15 : la vie terrestre

La déforestation, la désertification, la dégradation des terres, l’appauvrissement de la biodiversité : voici un ensemble d’enjeux intrinsèquement liés à notre système alimentaire… et qui requièrent une transition vers des systèmes alimentaires durables ! Les systèmes alimentaires durables promeuvent des pratiques agroécologiques qui visent à agir avec la biodiversité, plutôt que de la détruire. Les pratiques agroécologiques portent une attention fondamentale à l’entretien et à l’amélioration de la qualité des sols.

Objectif 16 : paix, justice et institutions efficaces

Alors que les conflits créent des crises alimentaires et augmentent la malnutrition dans le monde, comment garantir des sociétés justes et pacifiques lorsqu’une personne sur neuf se couche le ventre vide ? Comment garantir la paix lorsque les ressources sont inéquitablement réparties et que les changements climatiques renforcent encore ces inégalités ? Il n’y aura clairement pas de paix à long terme tant qu’il n’y aura pas un accès universel aux droits humains fondamentaux, dont le droit à l’alimentation. Créer des systèmes alimentaires durables, qui ont pour objectif premier le droit à l’alimentation, est un pas indispensable pour une paix durable.

Conclusion

Nous pouvons donc affirmer qu’engager une transition vers des systèmes alimentaires durables, au Nord comme au Sud, est fondamental pour atteindre les différents Objectifs de Développement Durable. Au-delà de ces objectifs en tant que tels, c’est en fait un élément central et fondamental pour atteindre un quelconque développement durable.  Comme nous l’a rappelé un panel de scientifiques « Sans transformation des systèmes alimentaires, il n’y aura pas de développement durable »[1]. C’est pourquoi Iles de Paix s’engage résolument en faveur de la construction de systèmes alimentaires durables via la mise en œuvre de programmes de soutien à l’agriculture familiale durable et à l’alimentation responsable.

[1]https://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/communiques-de-presse/2018/transformer-les-systemes-alimentaires-pour-un-developpement-durable