BAROMÈTRE DES AGRICULTURES FAMILIALES 2019

Les agricultures familiales sont les formes d’agricultures les plus répandues à travers le monde. Loin d’être passéistes, elles s’adaptent et répondent aux évolutions de l’environnement. Le Baromètre qui leur est consacré par Iles de Paix, SOS-Faim et Autre Terre analyse les enjeux actuels qui les façonnent et les transforment.

Pour une agriculture d’avenir

Dans un climat délétère pour une très large majorité des agricultrices et agriculteurs, de nouvelles stratégies agricoles occupent le terrain et l’espace politique international: elles mettent en avant les nouvelles technologies et la digitalisation pour booster l’agriculture et nourrir le monde. Les solutions numériques et digitales sont-elles la clé de voute permettant à l’agriculture de surmonter ses multiples défis ?

Ces nouvelles stratégies mettent également l’accent sur les jeunes et l’entrepreneuriat pour créer un environnement dynamique favorable au développement agricole. Par ces prismes et les politiques concrètes qui en découlent, c’est une certaine vision du monde, de l’agriculture et de la durabilité qui fait office de réalité.

Au-delà de ces priorités internationales, de nouvelles préoccupations scientifiques et citoyennes émergent et commencent à faire consensus. Elles proposent des changements dans les régimes alimentaires et donnent un rôle important à la composition de notre assiette pour rendre les systèmes alimentaires plus durables. Par souci pour la planète uniquement ou aussi pour les paysans ? Ces pré- occupations sont-elles capables de transformer les tendances alimentaires mondiales ?

Enfin, si le monde est de plus en plus urbain, avec plus d’une personne sur deux qui vit aujourd’hui en ville, l’importance des villes intermédiaires a souvent été mis à l’ombre des grandes mégapoles. Ces villes intermédiaires abritent pourtant 20 % de la population mondiale et constituent un cadre propice au développement de systèmes alimentaires territorialisés, qui donnent une plus grande place aux agricultures familiales

Près d’un tiers de la population mondiale est active dans le secteur agricole, une grande majorité d’entre-elle vit au Sud et travaille de petites surfaces dans le cadre d’exploitations familiales. Tenter de cerner les réalités des agricultrices et agriculteurs familiaux, c’est ouvrir les yeux sur le gagne-pain d’une large part de l’humanité, c’est comprendre ce qui relie les travailleurs de la terre à nos assiettes, c’est donner de l’importance au lien le plus organique qui unit l’humain à l’environnement : son alimentation.

Le baromètre des agricultures familiales prend du recul et fait le point sur ces sujets. Son objectif n’est pas de créer de nouvelles données quantitatives sur les agricultures familiales, il est de comprendre et de décrypter des enjeux d’actualité auxquels les agricultures sont confrontées, et répondent. Ceci est important : ces agricultures sont confrontées à des difficultés, certes, mais elles proposent également des solutions pour une agriculture d’avenir, respectueuse des Humains, de la Nature. Loin d’être des acteurs en fin de parcours dont on suivrait la mort annoncée, elles font partie inhérente d’un développement réellement durable.