Campagne #Yes2Agroecology

Face aux problèmes de malnutrition et de dégradations environnementales liés à l’agriculture, la Coalition Contre la Faim, qui regroupe 20 ONG belges dont Iles de Paix , lance ce mardi 9 juin une campagne sur la nécessité de faire de l’agroécologie une priorité de la coopération au développement.

Découvrez le site web de la campagne #Yes2Agroecology
Poussez la coopération belge à favoriser l’agroécologie dans les pays du sud !

La coopération belge au développement consacre seulement 16% de son budget dédié à l’agriculture au soutien de l’agroécologie

Un récent rapport de l’UCLouvain rédigé par Margot Vermeylen et Olivier De Schutter montre que l’agroécologie n’est pas une priorité pour la coopération belge au développement. Olivier De Schutter, professeur et rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, et ancien rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation, explique :« Bien que la coopération belge investisse des sommes considérables dans le secteur agricole des pays en développement, peu d’argent est consacré au soutien de la nécessaire transformation agroécologique des systèmes alimentaires dans le Sud. »

L’étude elle-même parle d’une occasion manquée.

« Alors qu’il existe un consensus mondial croissant sur la nécessité de réformer les systèmes alimentaires pour atteindre les objectifs de développement durable, nous devons conclure que la Belgique est à la traîne »

déclare François Grenade d’Iles de Paix, membre de la Coalition Contre la Faim, réseau de 20 organisations de développement belges actives dans la lutte contre la faim et la malnutrition. « Seulement 16% du budget dédié à l’agriculture soutient l’agroécologie. C’est beaucoup trop peu. »

La Coalition Contre la Faim demande donc à la Belgique de revoir profondément sa stratégie dans ce secteur et de faire de l’agroécologie une priorité pour l’agriculture et la sécurité alimentaire des pays du Sud.