« Malgré le contexte actuel et Covid-19, je continue mes activités grâce à ces techniques qui me fournissent des engrais naturels »

Steven Kasangaki, producteur à Karangura en Ouganda, témoigne de l’évolution de son activité dans le contexte actuel.

« Dans le cadre du programme Mpanga Super Farmers, j’ai été formé à l’utilisation d’outils de planification de ma ferme et de mes différentes activités ainsi qu’à différentes techniques agroécologiques. J’ai éliminé au maximum l’utilisation d’intrants externes comme les engrais synthétiques qui ont des effets très négatifs sur la qualité de mes aliments et de mon sol.

J’ai, par exemple, construit des tranchées pour la conservation de l’eau et du sol dans ma bananeraie. Cela me permet d’augmenter fortement ma productivité.

J’utilise également les excréments de mes chèvres comme engrais naturels pour ma bananeraie, mon potager et mes plants de café. Les légumes frais que je cultive pour ma famille ont amélioré notre alimentation.

Malgré le contexte actuel et Covid-19, je continue mes activités grâce à ces techniques qui me fournissent des engrais naturels. Je n’ai pas besoin d’aller en chercher ailleurs, ce qui me serait difficile, voire impossible, actuellement. Et j’ai plusieurs variétés de cultures différentes, ce qui contribue à bien répartir les risques ».