Engagement concret

Dans l’enseignement secondaire, les élèves comprennent mieux les problèmes rencontrés dans le monde et les solutions qui peuvent être apportées. Celles-ci peuvent revêtir des modalités variées : aide d’urgence, coopération au développement, plaidoyer, sensibilisation du public belge, etc.

 

L’engagement citoyen, cela s’apprend aussi par l’action. Il faut que les élèves dépassent une approche purement intellectuelle (connaissance et compréhension) pour entrer de plain-pied dans le registre de la vie réelle, concrète, matérielle.

L’éveil de leur sens critique nécessite aussi d’éviter le travers de l’action pour l’action, de se donner bonne conscience à bon prix. Il est donc important de mettre les élèves en projet dans une perspective utile, pertinente et durable.

Il n’est pas envisageable que des élèves conçoivent et mènent à bien un véritable projet de coopération au développement. Un travail de qualité dans ce domaine requiert en effet du temps et des compétences très spécifiques. Par contre, s’adosser à un projet existant et participer, de façon créative, à son financement est une manière de mêler l’utile (au Sud), l’apprentissage et l’agréable.

La pédagogie du projet ouvre de très nombreuses perspectives à cet égard et les expériences originales menées par des établissements sont nombreuses : marathon de la lecture parrainée, pièce de théâtre, concert, etc.

La campagne annuelle de sensibilisation et de récolte de fonds d’Iles de Paix est une occasion privilégiée de transformer une indignation en une action pertinente, efficace et durable. Elle s’inscrit donc pleinement dans un processus d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire.

Iles de Paix insiste pour que les élèves y participent en connaissance de cause et propose d’accompagner ce processus afin d’en favoriser la valeur éducative.

Pour toute information sur le dispositif pédagogique qu’Iles de Paix met en place à cette occasion, contactez-nous : info@ilesdepaix.org ou +32 85 23 02 54.