Supports visuels gratuits

Iles de Paix met plusieurs « supports visuels » à la disposition des écoles. Certains peuvent appuyer un cours ; d’autres simplement servir de support à la réflexion des élèves pendant une semaine de la solidarité internationale.

 

Exposition « Conte le monde »

Les contes véhiculent une représentation parfois multiséculaire du monde et des relations entre les hommes. Ils disent parfois des choses parfois essentielles, parfois légères. Des élèves d’écoles de bande dessinée se sont essayés à marier cette tradition orale à la tradition belge du neuvième art. Leurs planches, diverses, permettent tout à la fois d’approcher les contes et les différents styles de dessin.

On commande cette exposition en s’adressant à sec.edudev@ilesdepaix.org

 

Exposition « Visages »

Le visage d’une personne est la porte d’entrée pour rencontrer sa dignité. Cette exposition propose de nombreux visages de personnes photographiées partout dans le monde. Elle soutient ainsi une réflexion sur le genre humain, ce qui le singularise (ou pas) du règne animal, sur ce que Saint-Exupéry appelait le « miracle d’une conscience ».

On commande cette exposition en s’adressant à sec.edudev@ilesdepaix.org

 

Triptyque « Lâcheté »

Ces visuels évoquent trois postures que nous avons souvent face aux évènements du monde, proches ou lointains : ne pas vouloir les voir, ne pas vouloir les entendre, ne pas vouloir agir. Simplement affichés dans un hall d’entrée, un couloir ou une cour de récréation, ils interpellent l’élève. Ils peuvent aussi être la base d’un débat.

Trois bâches qui peuvent fonctionner seules, mais aussi à deux ou à trois.

Toutes les bâches ont 2 mètres de hauteur. Deux bâches ont 1 mètre de large et la troisième à 2 mètres de large. Des œilletons simplifient leur accrochage dans une classe ou un couloir.

On les commande en s’adressant à sec.edudev@ilesdepaix.org

 

Triptyque « Questions existentielles »

Ces visuels évoquent détournent des tournures lexicales habituelles pour faire surgir une question de fond. L’univers a-t-il une faim ? Y a-t-il une vie avant la mort ? Tous les êtres humains ont-ils une âme ? Simplement affichés dans un hall d’entrée, un couloir ou une cour de récréation, ils interpellent l’élève. Ils peuvent aussi être la base d’un débat.

Trois bâches qui peuvent fonctionner seules, mais aussi à deux ou à trois.

Toutes les bâches ont 2 mètres de hauteur. Deux bâches ont 1 mètre de large et la troisième à 2 mètres de large. Des œilletons simplifient leur accrochage dans une classe ou un couloir.

On les commande en s’adressant à sec.edudev@ilesdepaix.org

 

Triptyque « Graffitis »

Ces visuels proposent chacun une phrase qui mérite de s’y arrêter :

  • « Change en toi ce que tu veux voir changer dans le monde »
  • « Entre une vie facile et une vie juste, il faut choisir »
  • « À force de ne pas vivre comme on pense, on finit par penser comme on vit ».

Simplement affichés dans un hall d’entrée, un couloir ou une cour de récréation, ils interpellent l’élève. Ils peuvent aussi être la base d’un débat.

Trois bâches qui peuvent fonctionner seules, mais aussi à deux ou à trois.

Toutes les bâches ont 2 mètres de hauteur. Deux bâches ont 1 mètre de large et la troisième à 2 mètres de large. Des œilletons simplifient leur accrochage dans une classe ou un couloir.

On les commande en s’adressant à sec.edudev@ilesdepaix.org

 

 

Diptyque GSM et Facebook

Ces visuels proposent un contraste entre des éléments de la vie des élèves (leur GSM, Facebook) et la vie d’autres jeunes, lointains. Simplement affichés dans un hall d’entrée, un couloir ou une cour de récréation, ils interpellent l’élève. Ils peuvent aussi être la base d’un débat.

Deux bâches qui peuvent fonctionner seules ou à deux.

Leur dimension est de 2×2 mètres chacune. Des œilletons simplifient leur accrochage dans une classe ou un couloir.

On les commande en s’adressant à sec.edudev@ilesdepaix.org

 

 

Diptyque jeux

Ces visuels détournent des jeux relativement classiques (jeu du pendu et jeu des différences) pour faire surgir une réflexion sur l’indifférence et, donc, sur notre mobilisation ou notre résignation. Simplement affichés dans un hall d’entrée, un couloir ou une cour de récréation, ils interpellent l’élève. Ils peuvent aussi être la base d’un débat.

Deux bâches qui peuvent fonctionner seules ou à deux.

Leur dimension est de 2×2 mètres chacune. Des œilletons simplifient leur accrochage dans une classe ou un couloir.

On les commande en s’adressant à sec.edudev@ilesdepaix.org