Acteurs

Les acteurs de la coopération internationale

Qui fait de l’aide au développement ?

  • D’abord, il y a les pouvoirs publics.

Le gouvernement belge a un programme de coopération au développement. On appelle cela la coopération bilatérale parce que ce sont des projets d’un pays vers un autre.

En plus de cela, les pays « donateurs » se regroupent en institutions. Cela leur permet d’avoir plus de poids et d’efficacité.

L’Organisation des Nations unies (ONU) a créé plusieurs agences actives dans la coopération au développement : l’UNICEF (enfance), l’Organisation mondiale de la santé (santé), le Haut Commissariat aux réfugiés (réfugiés), le Programme des Nations unies pour le développement, le Programme alimentaire mondial (alimentation).

L’Union européenne est également très active. Avec ses États membres, elle assure plus de la moitié de l’aide.

On peut encore mentionner des institutions telles que la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, etc.

Tous ces acteurs constituent l’aide multilatérale au développement.

  • Ensuite, il y a des acteurs privés.

Pour certains, c’est leur métier. Ce sont les organisations non gouvernementales, telle qu’Iles de Paix.

Pour d’autres, ce n’est pas leur activité principale (universités, syndicats, etc.). On compte aussi des particuliers qui, touchés par ce qu’ils ont vu au cours d’un voyage, par exemple, lancent des initiatives en ce sens.