Historique

Comment va le monde ?

Le monde ne va pas bien. Les situations injustes, scandaleuses, y fleurissent comme l’acné sur les joues d’un ado.

Historique de l’aide au développement

« Pays sous-développés » est utilisé pour la première fois en 1949. Le président américain Harry Truman justifie l’aide aux pays les plus pauvres. Il faut, selon lui, lutter contre la contagion communiste.

Dans les années 1960, de nombreuses colonies accèdent à l’indépendance. Ces nouveaux États ont de nombreuses ressources naturelles intéressantes. Il faut donc entretenir de bonnes relations avec eux. Tant pis si les chefs sont des dictateurs, tant pis si l’argent est détourné, tant pis si les investissements ne sont pas toujours utiles. L’aide au développement est un moyen de rester bons amis.

1973, choc pétrolier. Les pays exportateurs de pétrole sont richissimes. Ils déposent leur argent dans des banques occidentales. Celles-ci doivent faire du crédit. Elles vont prêter l’argent aux pays en voie de développement. Leur dette explose.

Années ’80 (et suivantes). Ces pays doivent rembourser une dette démesurée. Ils n’y arrivent pas. Le Fonds monétaire international leur vient en aide… sous condition. Ces conditions sont impitoyables. La population souffre.

1989, chute du Mur de Berlin, fin du communisme. L’Occident n’a plus d’adversaire. Il faut aider l’Europe de l’Est, alors on diminue l’aide aux pays les plus pauvres. On exige des avancées démocratiques dans les pays aidés.

La mondialisation des échanges commerciaux et leur libéralisation s’accélèrent. Des entreprises privées investissent dans les pays du Sud. L’apport de l’aide « classique » n’est plus aussi déterminant. De plus, dans ces pays, le niveau d’instruction augmente sensiblement. Les gens, sur place, sont mieux informés des affaires du monde. Ils s’organisent, contestent. Voici les « anti-mondialistes », qui se rebaptiseront « altermondialistes ».

2000, les Nations unies fixent les Objectifs du Millénaire pour le développement. Des objectifs ambitieux pour les années 2000 à 2015.

Les Objectifs du Millénaire pour le développement