Alimentation

Améliorer l’alimentation, augmenter les revenus

La malnutrition reste une grande préoccupation dans les pays du Sud. Les gens ne mangent pas assez, leur nourriture manque de qualité et de diversité. Pour résoudre ce problème, il faut améliorer les rendements de la production agricole, la diversifier et augmenter les revenus des paysans. Le problème est simple. Trouver des solutions est complexe. Il faut du durable et du sur-mesure, en fonction des caractéristiques locales.

Sur le terrain, les équipes Iles de Paix posent trois questions :

  • Comment produire plus ?
  • Comment produire au meilleur moment ?
  • Comment faire plus de bénéfices ?

 

  1. Pour produire plus, il faut utiliser de bonnes semences, avoir un meilleur accès à l’eau pour arroser les parcelles, fertiliser les sols (engrais naturels peu coûteux), lutter contre l’érosion, avoir des animaux en meilleure santé, qui reçoivent une alimentation équilibrée, etc.
  1. Les prix des aliments varient au cours de l’année. Si tout le monde récolte en même temps, tout le monde voudra vendre en même temps. Les prix s’effondreront alors. Différer ou stocker sa production permet de faire de meilleures affaires.
  1. Pour faire plus de bénéfices, il faut transformer sa production.  Par exemple, en vendant du couscous de maïs plutôt que des grains de maïs. Ou du fromage et des yaourts plutôt que du lait. C’est très avantageux.

 

Ce que vise Iles de Paix, c’est que les activités agricoles, et celles qui y sont associées rapportent plus. Il faut qu’elles rapportent assez pour couvrir les besoins alimentaires des gens. Il faut qu’elles rapportent un surplus pour couvrir d’autres besoins que les seules nécessités alimentaires : santé, éducation, habillement, logement, etc.

Les gens s’alimentent mieux.