Infrastructures

Dans nos pays développés l’accès à l’éducation, à la santé, à l’eau potable ou aux voies de communications semble aller de soi. Dans les régions où Iles de Paix travaille, ces services de base sont limités ou inexistants.

C’est normalement l’État qui les fournit. Quand les pouvoirs publics ne peuvent assumer leurs responsabilités, il faut que quelqu’un compense et apporte un soutien aux communes.

Iles de Paix construit donc des écoles, des centres de santé, aménage des points d’eau potable, des voies de communication, des bâtiments sur les marchés, etc.

Dans certains cas, il s’agira d’équiper des classes ou des dispensaires existants, de réhabiliter des routes ou des forages.

Ce que vise Iles de Paix, c’est l’amélioration durable de l’accès et de l’utilisation de certains services de base par la population. Toutes ces réalisations sont menées en collaboration avec les autorités locales. Chacune des parties, y compris les populations directement concernées, apporte sa contribution.

Les bénéficiaires doivent assurer la bonne gestion et la durabilité des installations. Services communaux, groupements d’usagers d’un point d’eau ou d’un dispensaire, ou encore associations de parents d’élèves bénéficient de formations qui leur permettent d’être à la hauteur de leurs responsabilités.

Les gens apprennent mieux, se soignent mieux, se déplacent mieux.