Le Bénin

Au Bénin, après 12 ans d’intervention dans la commune de Toucounouta, Iles de Paix concentre désormais son action dans les communes de Cobli, Matéri et Boukoumbé (situées au nord du pays dans le département de l’Atacora). Nous travaillons directement avec 2.500 ménages issus des familles d’agriculteurs de ces régions. Au final, par effet d’essaimage et de diffusion des pratiques entre paysans, nous estimons que 30.000 personnes sont impactées par nos programmes.

BÉNIN
30.000 personnes sont impactées par nos projets

CONTEXTE

Dans la zone de l’Atacora au Bénin, les familles de producteurs sont confrontées à des problèmes d’insécurité alimentaire.

Les producteurs font face à de nombreux défis : dégradation de la fertilité des sols, poches de sécheresse et pluies tardives (changements climatiques), faible organisation des producteurs, faible diversification de la production et des sources de revenu, faible niveau et gestion des stocks alimentaires, pertes post-récoltes, difficulté d’accès au marché,…

Concernant le rôle joué par les femmes, leur accès à la terre est très limité et elles ont peu accès aux formations qui leur permettraient de créer des sources de revenus complémentaires.

Face à ces défis, Iles de Paix, présente dans la région de l’Atacora depuis 2002, travaille avec ses partenaires à soutenir les producteurs dans leur lutte contre l’insécurité alimentaire.

LES SOLUTIONS D’ILES DE PAIX DEPUIS 2002

fleche
  • Accompagner les ménages au mieux pour qu’ils puissent effectuer des choix éclairés au niveau de la gestion de leur ferme (= CEF : Conseil aux Exploitations Familiales).
  • Former aux techniques de production durables et respectueuses de l’environnement (restauration de la fertilité des sols,…).
  • Mettre en place des activités de recherche-action (notamment sur des techniques de production économes en eau).
  • Contribuer à sortir les producteurs de leur isolement en les mettant en réseau avec d’autres acteurs du monde agricole.

ACTIONS CONCRÈTES MISES EN PLACE

Les cultures associées

Au Bénin, la dégradation des sols est importante à cause des changements climatiques et de l’explosion démographique. Les terres sont plus sollicitées que par le passé. Mais il est possible pour les producteurs de régénérer leurs sols de façon naturelle.  Avec ses partenaires locaux, Iles de Paix propose aux familles des techniques de cultures associées qui permettent d’améliorer la fertilité des sols et d’obtenir de meilleures récoltes.

Greniers traditionnels améliorés

Traditionnellement, les greniers construits par les populations ne protègent pas les récoltes de manière optimale. Elles ne peuvent être stockées longtemps sans être la proie des ravageurs ou des intempéries. C’est pourquoi nous avons encouragé la mise en place de greniers améliorés qui, via un système de vannes et de compartiments séparés, permettent de diminuer grandement les pertes post-récolte.

Accompagnement personnalisé des familles

Nous prenons le temps de rencontrer chaque ménage faisant partie du projet pour établir, avec eux, un diagnostic du fonctionnement de leur exploitation. Sur base des besoins et des ressources locales identifiés, nous choisissons ensemble les différentes solutions qui peuvent les mener vers plus d’autonomie et une meilleure qualité de vie (diversification, association entre agriculture et élevage, rotation des cultures,…).

Maraîchage de case

En lien avec les périmètres maraîchers aménagés par Iles de Paix et ses partenaires, nous encourageons également les familles à développer leur jardin potager à côté de leur habitation. Le maraîchage permet une diversification de l’alimentation et donc améliore la nutrition des familles et des enfants. A côté de la maison, il participe au recyclage des matières premières via le compostage notamment.

Foyers améliorés

Nous appuyons les femmes dans leurs activités de transformation de produits (étuvage du riz, fromage de soja,…). Ces activités requièrent une utilisation importante de bois de chauffe. Afin de réduire le besoin en bois pour faire fonctionner ces foyers, nous construisons des modèles améliorés qui ont la particularité d’être moins gourmands en combustible.

Warrantage

Cette forme performante de stockage permet de regrouper les récoltes de plusieurs producteurs et de les associer à un système micro-crédit. Son fonctionnement : au moment de la récolte, les agriculteurs apportent leurs productions dans cet espace partagé et peuvent, en échange, bénéficier d’un crédit. Cette méthode rend le producteur moins dépendant des prix du marché. Il possède ainsi une marge de manœuvre pour vendre ses récoltes plus tard dans l’année et à un prix plus décent.