Projet d’amélioration de l'accès des éleveurs et femmes de 15 villages de Tanzanie aux points d'eau

Les Iles de Paix de Longido et Simanjiro

Quelques Statistiques :

Le projet mené par Iles de Paix dans 15 villages touchera près de 56.000 personnes entre 2015 et 2020. Il s’agira de :

  1. Améliorer les points d’eau existants
  2. Mener des études afin de construire de nouvelles installations
  3. Améliorer la gestion des points d’eau par comités d’usagers afin d’en assurer la durabilité
  4. Former des techniciens locaux pour l’entretien et la réparation des installations
Statistiques de l'action des îles de paix

Le contexte

Le contexte

Le problème d’accès à l’eau et son impact sur la vie et la santé des femmes

A Longido et Simanjiro, la population, essentiellement Massaï, vit principalement de l’élevage. La situation de l’accès à l’eau y est critique, tant pour l’abreuvement du bétail que pour la consommation humaine : hommes et femmes se déplacent sur des distances qui peuvent aller jusqu’à plus de 30 kilomètre pour avoir, une fois chaque trois jour, droit à leur « tour d’eau »!

Il s’agit d’une zone qui a été particulièrement frappée par la sécheresse en 2008 qui a parfois causé jusqu’à 50% de perte parmi les troupeaux. Dans ces circonstances, la moindre défaillance du point d’eau auquel se ravitaillent les éleveurs a des conséquences dramatiques. Il faut alors se rendre au point d’eau du village voisin. Certains animaux trop déshydratés ne peuvent effectuer ce déplacement additionnel et meurent en chemin. La situation alimentaire devient alors critique pour les familles (hommes, femmes et enfants).

Ce manque d’eau met aussi particulièrement les femmes en situation difficile, à un autre niveau. En saison sèche, elles restent au village avec les enfants pendant que les maris mènent les troupeaux aux pâturages et aux points d’eau. Elles subsistent alors en ne consommant que du lait. C’est elles qui doivent se rendre aux points d’eau pour couvrir leurs besoins en eau ainsi que ceux des enfants. Elles doivent marcher des heures pour atteindre le point d’eau, puis elles feront encore la file pendant plusieurs heures avant d’être finalement servies. Il faut alors de recharger les ânes de leurs pesantes cargaisons pour refaire le chemin en sens inverse et rentrer chez elles avec la provision d’eau qui leur permettra de subvenir aux besoins du ménage pour les deux journées suivantes.

Aux abords immédiats des points d’eau existants, le terrain est transformé en vaste champ de boue. Malgré les infrastructures qui visent à isoler les zones d’abreuvement, les animaux défèquent dans la zone de distribution d’eau potable. Les conditions d’hygiène sont insuffisantes et l’eau à usage domestique est souvent contaminée.  Cette situation génère donc aussi des problèmes de santé. À Longido, 35% des ménages sont en insécurité alimentaire et 70% d’entre eux à Simanjiro.

 Les partenaires d’Iles de Paix en Tanzanie

Le contexte

Les solutions d'Iles de Paix depuis 2015

  1. Les solutions d'Iles de Paix depuis août 2015, dans le cadre du programme Maïsha Bora et en partenariat avec les ONG Longido Community Development Organization (LCDO) et Oikos Est Africa.

     

    Iles de Paix a conduit un diagnostic approfondit dans les 15 villages du programme qui a consisté à rencontrer les autorités locales, les comités de gestion des points d’eau et de visiter l’ensemble des points d’eau pour faire un diagnostic de leur état actuel de fonctionnement et proposer des solutions pour leur réhabilitation, extension, renforcement afin que ces points d’eau puissent fournir plus d’eau et de meilleure qualité pour le bétail des Massaï. Ce diagnostic nous permet de mieux connaître les réalités et d’intégrer les besoins, les souhaits et les propositions des bénéficiaires dans nos propositions techniques.

    • Collaboration avec des acteurs internationaux permet des économies d’échelle (meilleure efficience)
    • Targeted villages have livestock water resources development plans (identification of their resources and local projects prioritization)
    • Existing livestock water infrastructures in targeted villages are strengthened and extended (when possible)
    • New livestock water infrastructures in targeted districts are available
    • Local capacities of management and maintenance of livestock water infrastructures are strengthened
    En savoir plus

Les solutions d'Iles de Paix depuis août 2015, dans le cadre du programme Maïsha Bora et en partenariat avec les ONG Longido Community Development Organization (LCDO) et Oikos Est Africa.

Si je reçois un poisson, je mangerai un jour. Si j'apprends à pêcher, je mangerai toute ma vie.