Au Bénin, après 12 ans d'intervention dans la commune de Toucounouta, Iles de Paix concentre désormais son action dans les communes de Cobli, Matéri et Boukoumbé situées au nord du pays dans le département de l'Atacora

Les Iles de Paix de Matéri, Cobli, Boukoumbé et Tanguieta

Quelques Statistiques :

  • 15 000 personnes touchées directement
  • 7 écoles primaires = 24 classes + 4 logements pour les enseignants = 2000 enfants à l’école
  • 400 familles formées à la filière maïs : production, transformation et commercialisation
  • 1 barrage avec 8 ha de cultures irriguées. 100 producteurs y cultivent du riz, du maïs et des légumes
  • 500 femmes bénéficiaires du microcrédit
  • 1 nouveau marché central avec des boutiques et des hangars.
  • 5 gués pour rompre l’isolement des villages en saison des pluies.
Statistiques de l'action des îles de paix

Le contexte

Le contexte

Dans la région de l’Atacora, les producteurs ont essentiellement été encouragés par l’Etat à produire du coton. Cette orientation leur pose aujourd’hui de nombreux problèmes. Nombre d’entre eux doivent systématiquement s’endetter pour avoir accès aux semences et aux engrais. Or, les récoltes de coton ne leur rapportent pas assez pour vivre dignement. La production alimentaire locale s’est considérablement réduite et les sols se sont dégradés. En définitive, les familles de l’Atacora manquent régulièrement de nourriture et de moyens pour en acheter. Leur sécurité alimentaire est considérée comme très critique.

Les partenaires d’Iles de Paix au Bénin

Le contexte

Les solutions d'Iles de Paix depuis 2001

  1. L'alimentation

    • Augmenter la production dans les champs et les potagers.
    • Développer la culture et la vente du maïs.
    En savoir plus
  2. Les A.G.R.

    • Aider les femmes à démarrer une petite activité économique.
    • Améliorer le quotidien des familles
    En savoir plus

L'alimentation

Améliorer l'agriculture et l'alimentation

  • L’AMÉLIORATION DE LA PRODUCTION DU MAÏS

    Les cultures associées

    Les producteurs ont difficilement accès aux engrais et la dégradation des sols est importante. Avec ses partenaires locaux, Iles de Paix propose aux producteurs des techniques de cultures associées qui permettent d’améliorer la fertilité des sols et d’obtenir de meilleures récoltes.

    .

  • L’AMÉLIORATION DE LA PRODUCTION DU MAÏS

    La formation et le suivi

    La production du maïs peut être améliorée au travers de l’utilisation de variétés adaptées, d’un enrichissement adéquat des sols et d’une meilleure maitrise du cycle de production. Avec ses partenaires locaux, Iles de Paix forme les producteurs dans ces domaines et leur apporte un accompagnement au cours de plusieurs cycles de production.

  • L’AMÉLIORATION DE LA PRODUCTION DU MAÏS

    L’organisation des producteurs

    Les producteurs ne sont pas habitués à s’associer autour de la production céréalière et vivrière. Iles de Paix encourage et soutien la structuration des organisations de producteurs en vue du stockage ou de la commercialisation collective des récoltes.

  • LE DÉVELOPPEMENT DU PETIT MARAÎCHAGE

    L’aménagement des sites de production

    Le maraîchage permet aux familles de diversifier leur production, générer des revenus complémentaires et améliorer leur alimentation. Cette activité nécessite toutefois des sites de production appropriés. Avec ses partenaires locaux, Iles de Paix appuie des groupes de maraîchers pour l’aménagement de ces sites : construction de puits, installation de clôtures, structuration des parcelles.

  • LE DÉVELOPPEMENT DU PETIT MARAÎCHAGE

    La formation et le suivi

    Au niveau des familles de l’Atacora, le maraîchage est une activité relativement peu maîtrisée. L’intensification de cette activité nécessite par conséquent l’apprentissage de nouvelles techniques. Avec ses partenaires, Iles de Paix accompagne les producteurs pendant plusieurs cycles de production. Des formations pratiques sont organisées directement sur les parcelles et une attention particulière est apportée au transfert de techniques de production respectueuses de l’environnement.

  • LE DÉVELOPPEMENT DU PETIT MARAÎCHAGE

    L’organisation des producteurs

    Dans l’Atacora, la filière maraîchère commence à s’organiser. Avec ses partenaires, Iles de Paix aide les maraîchers de Cobli, Matéri et Boukoumbé à se structurer pour améliorer leur accès aux semences ainsi que leur insertion dans les réseaux de commercialisation locaux.

Les A.G.R.

Les Activités Génératrices de Revenus

Iles de Paix soutient les femmes qui souhaitent développer des activités génératrices de revenus telles que la transformation de manioc en farine, la transformation de maïs en couscous, la production de fromage de soja, la production de savon à base de noix de karité.

Avec ses partenaires locaux, Iles de Paix assure la formation de ces femmes aux techniques de production et à la gestion financière de leur activité. Un accompagnement de proximité leur est apporté pour s’assurer de la bonne appropriation des techniques apprises.

l'avenir

Dans les communes de Cobli, Matéri et Boukoumbé, Iles de Paix focalise son action sur l'amélioration de la sécurité alimentaire des populations. Au cours des prochaines années, Iles de Paix continuera à renforcer la production du maïs ainsi que le maraîchage. Une attention sera portée à la promotion de formes de production durables, au stockage familial et communautaire ainsi qu'au renforcement des organisations locales de producteurs.

Si je reçois un poisson, je mangerai un jour. Si j'apprends à pêcher, je mangerai toute ma vie.