Iles de Paix est présent au Pérou depuis 2008. Les communes de Molino, Santa Maria del Valle et Umari comptent 45 000 habitants qui vivent essentiellement de l’agriculture et du petit élevage.

Les Iles de Paix de Molino, Santa Maria del Valle et Umari

Quelques Statistiques :

  • 45 000 personnes touchées directement
  • 392 familles dont la production de grenadilles est améliorée
  • 76 techniciens paysans formés en agriculture et élevage
  • 3 centres de santé équipés
  • 104 femmes formées à l’élevage de cochons d’Inde
  • 206 familles dont l’élevage de moutons est amélioré
  • 308 familles peuvent irriguer leurs cultures
  • 11 communautés bénéficient d’un réseau de distribution d’eau potable
  • 601 familles disposent de sanitaires de qualité
  • 19 plans de développement local réalisés avec les populations
Statistiques de l'action des îles de paix

Le contexte

Le contexte

Au Pérou, les petits paysans des Andes sont les laissées pour compte du développement économique que vit le pays, basé principalement sur l’exploitation des matières premières. Elles bénéficient de très peu d’appui de la part des autorités de l’Etat, pour qui, l’agriculture familiale n’est pas une priorité. Les paysans manquent d’organisation et maîtrisent mal les filières de commercialisation. L’agriculture est peu diversifiée, les rendements de l’élevage sont faibles, les techniques de production sont rudimentaires et se basent souvent sur l’utilisation non raisonnée des intrants chimiques. Les systèmes d’irrigation sont inexistant ou de mauvaise qualité.

Dans les communes rurales, un important travail reste à accomplir pour améliorer l’accès à l’enseignement, aux services de santé et à la distribution d’eau potable.

Les partenaires d’Iles de Paix au Pérou

Le contexte

Les solutions d'Iles de Paix depuis 2008

  1. L’alimentation, le revenu et le cadre de vie

    • Augmenter la production agricole.
    • Irriguer les cultures.
    • Améliorer le petit élevage.
    • Améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.
    • Construire des sanitaires dans les écoles.
    • Équiper des postes de santé.
    • Gérer durablement les ressources naturelles.
    En savoir plus
  2. Développement local

    • Renforcer les capacités de gestion des autorités locales.
    • Soutenir l’élaboration de plans de développement local.
    • Faciliter les interactions entre les différents acteurs impliqués dans le développement local (autorités, services techniques, populations).
    En savoir plus

L’alimentation, le revenu et le cadre de vie

Production agricole et cadre de vie

  • LA CULTURE DE LA GRENADILLE – La grenadille (Passiflora ligularis) est un fruit de la famille du fruit de la passion. L’appui d’Iles de Paix concerne l’amélioration de la production de ce fruit au niveau du rendement et de la qualité (formations techniques, matériel de production adapté), ainsi que la maîtrise des filières de commercialisation au travers le renforcement des organisations de producteurs.

  • L’IRRIGATION DES CULTURES – Iles de Paix et de ses partenaires s’impliquent dans la réhabilitation de canaux d’acheminement de l’eau, le renforcement des comités d’usagers et l’installation de  microsystèmes d’irrigation familiale adaptés aux conditions économiques des familles paysannes.

  • LA FORMATION – Un programme de formation de techniciens paysans est mis en œuvre. Il leur permet de devenir des conseillers en agriculture et en élevage dans leur village. Ces formations sont officiellement reconnues par la Direction régionale de l’éducation et par les services municipaux d’agriculture

  • L’ÉLEVAGE DU COCHON D’INDE – L’amélioration de cette activité traditionnelle augmente la quantité de viande disponible pour les enfants. L’appui d’Iles de Paix porte sur les techniques d’élevage : production de fourrage, amélioration des clapiers, suivi vétérinaire et introduction de races améliorées. Ce programme a été demandé par les mères de familles.

  • L’ÉLEVAGE DU MOUTON – L’appui d’Iles de Paix porte sur l’amélioration de la race, la production de fourrage, la construction des étables et les soins vétérinaires. Il permet aux familles de vendre les animaux à un meilleur prix et de disposer de laine pour tisser les vêtements de la famille.

  • L’ÉLEVAGE BOVIN – Iles de Paix appui le renforcement génétique des troupeaux et de la conduite de l’élevage, de la santé animale et de l’alimentation (gestion des pâturages). Il permet aux familles d’améliorer leur alimentation et leur revenu issu de la vente de lait et de produits laitiers.

  • L’AMÉNAGEMENT DE FERMES AGROECOLOGIQUES – A Umari, Iles de Paix et ses partenaires appuient l’émergence d’un modèle d’agriculture familiale durable, basée sur les concepts agroécologiques (diversification des cultures, gestion intégrée, réhabilitation des sols,…).

  • ACCÈS À L’EAU POTABLE – Iles de Paix, en partenariat avec les mairies, a contribué à l’aménagement de systèmes de distribution d’eau potable, l’accès à l’assainissement, la formation des comités locaux chargés de leur gestion et le renforcement du service municipal d´assainissement et d´eau.

  • L’HYGIÈNE – Dans les écoles de la sierra de Huánuco, les conditions d’hygiène sont assez précaires. Iles de Paix participe à la construction de sanitaires et les familles sont conscientisées à l’importance de l’hygiène pour la santé.

Développement local

Gestion du développement local

  • PLAN LOCAUX DE DÉVELOPPEMENT – Iles de Paix appui les communautés rurales à établir leur PLC en identifiant leurs priorités de façon participative et en veillant à ce que les populations soient informés, formés et organisées pour une meilleure incidence lors du budget participatif municipal.

  • EQUIPES TECHNIQUES MUNICIPALES – Au Pérou, les lois de décentralisation administrative concèdent une série de compétences aux communes, que ce soit dans le domaine de l´appui à l´agriculture familiale, à l´assainissement et l´eau, ou à la gestion des ressources naturelles. Iles de Paix œuvre pour le renforcement des services offerts par les municipalités, gage de durabilité des programmes développés.

  • LES ESPACES DE CONCERTATION – Le développement intégral est une question qui concerne toutes les institutions et secteurs : la santé, l´éducation, les autorités publiques,  les services techniques, les organisations de base. Pour éviter le cloisonnement Iles de Paix appui la création et l´institutionnalisation d´espaces de concertation, où l’on puisse aborder de façon intégrale les thèmes comme l´amélioration de l’hygiène, la nutrition, ou encore, la gestion des ressources naturelles.

  • LA GESTION DU TERRITOIRE – La planification du développement ne s´improvise pas. C´est pourquoi Iles de Paix appui les populations et ses autorités à la mise en place de processus d’aménagement du territoire et de cartographie, ainsi qu’au développement de microprojets de protection de l’environnement, tels la gestion intégrée de basins-versants ou le reboisement des sources d´eau.

Si je reçois un poisson, je mangerai un jour. Si j'apprends à pêcher, je mangerai toute ma vie.