Iles de Paix, une organisation soucieuse de la gestion des connaissances

Iles de Paix existe depuis plus de 50 ans. L’association a une histoire riche en expériences, réussites, échecs et apprentissages les plus variés. Ceux-ci construisent graduellement son expertise, qui est l’un des patrimoines les plus précieux de l’organisation, la source de se crédibilité et l’outil de son efficacité.

Ce capital est constitué pour une part de l’héritage du passé et pour une autre part des compétences des collaborateurs actuels d’Iles de Paix, qu’ils soient bénévoles ou salariés. Son entretien et sa fructification sont essentiels pour Iles de Paix qui accorde une importance considérable à la gestion des connaissances.

« Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle » disait Amadou Hampâté Bâ. Iles de Paix est attentif à ce que le départ d’un collaborateur ne s’assimile pas à un tel cataclysme. L’accumulation et le partage de l’information, selon des procédures claires et efficientes, prémunit l’organisation contre ce risque et lui garantit de pouvoir tirer parti des leçons du passé.

Résolutions

La gestion des connaissances est un processus complexe et multidimensionnel qui articule de façon cohérente plusieurs registres complémentaires.

Le classement de l’information. Iles de Paix veille à organiser son information de façon performante et sécurisée. Il importe que toute information soit aisément accessible à tout collaborateur qui en a besoin pour la bonne exécution de ses missions.

La communication interne. Voir à ce sujet le document « Iles de Paix, une organisation soucieuse de sa communication interne ».

La formation initiale et continue de ses collaborateurs. Une attention particulière est accordée à l’accueil d’un nouveau collaborateur. Celui-ci doit se trouver en mesure d’exercer sa fonction au mieux, ce qui inclut de connaître les procédures d’Iles de Paix et d’être informé des éléments pertinents de son contexte de travail. Deux notes définissent respectivement les contours de l’accompagnement des nouveaux collaborateurs et la stratégie en matière de formation continue.

La documentation. Une phase de documentation précède toute intervention d’Iles de Paix. Il s’agit notamment de rassembler l’information la plus pertinente pour établir un diagnostic précis d’un problème afin d’y apporter la solution la plus appropriée dans le respect des principes fondamentaux de l’association.

L’évaluation. Celle-ci est une opération par laquelle on tire les leçons du passé afin d’améliorer ce qui sera fait à l’avenir. Elle occupe donc une place importante dans la culture d’Iles de Paix, orientée vers la qualité. L’évaluation se décline sous plusieurs formes : continue tout au long d’un projet et finale au terme de celui-ci, quand les effets apparaissent de façon plus distincte. Une note définit les balises du suivi-évaluation au sein de l’organisation.

La capitalisation. Celle-ci résulte d’un effort systématique de rassembler les apprentissages les plus pertinents d’un ensemble d’expériences. Il peut notamment s’agir d’études transversales qui considèrent une dimension dans les différents pays d’intervention d’Iles de Paix. Une note définissant cette pratique est en cours de rédaction au sein de l’association.