Pour et avec les familles d’agriculteurs du Pérou

Depuis plus de 30 ans, le Pérou, pays pourtant mégadivers*, met en œuvre des politiques d’agroexportation et d’exploitation minière. Ces politiques impactent très négativement l’environnement et la biodiversité. Parallèlement, une grande majorité des familles rurales du pays ne parviennent pas à sortir de la pauvreté.

L’agriculture est actuellement la principale source de revenus des 2,3 millions de familles qui représentent 34% des ménages péruviens. Elle génère environ 7,6% du PIB.

Les taux de malnutrition infantile dans les zones rurales varient, selon les régions, entre 30 et 40 %, tandis que l’obésité est devenue un grave problème dans les zones urbaines (touchant 24,6 % des personnes de plus de 15 ans). Dans les deux cas, cela reflète de graves problèmes nutritionnels. Par ailleurs, nous observons une dépendance croissante du Pérou aux importations alimentaires, alors que les agriculteurs de petites surfaces, notamment sur les hauts plateaux, rencontrent de grandes difficultés de commercialisation de leur production.

Notons aussi que la région andine connaît une grave sécheresse récurrente depuis 2002, ce qui fait du Pérou l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique.

C’est pourquoi que nous avons établi notre rayon d’action dans la région andine du département de Huánuco, dans les zones rurales qui desservent la zone métropolitaine de Huánuco-Amarillis, depuis 2008.

Notre travail au Pérou

Nous travaillons actuellement avec trois organisations partenaires locales pour soutenir les petits agriculteurs et leur famille au travers de l’agroécologie, en agissant à trois niveaux :

  • Nous accompagnons directement les producteurs pour une meilleure planification et une productivité accrue de leurs fermes, dans le respect de l’environnement. Les conseils et le suivi que nous apportons avec nos partenaires se basent sur des techniques visant à l’amélioration de la fertilité des sols, la gestion écologique des ravageurs, l’articulation entre les activités d’agriculture et d’élevage, la gestion durable de l’eau, la lutte contre la déforestation, etc. Nous travaillons aussi avec une coopérative de producteurs pour faciliter la commercialisation des produits agricoles de ces familles sur les marchés de Huánuco. Enfin, pour générer encore davantage de revenus, nous aidons des jeunes à trouver des opportunités économiques en lien avec le renforcement du système alimentaire de la région.
  • Afin de créer un environnement favorable à la transition agroécologique dans la région de Huánuco, nous travaillons avec les autorités des communes d’intervention, afin qu’elles prennent en compte les besoins des petits agriculteurs et les soutiennent sur le long terme. Nous sensibilisons les consommateurs aux avantages d’une alimentation à base de produits locaux et à la reconnaissance des labels paysans, tels le SPG.
  • A plus large échelle, ces actions de proximité nous permettent de contribuer au renforcement des connaissances en agroécologie, au bénéfice d’autres producteurs ; et d’alimenter notre travail de plaidoyer en faveur de la défense des droits des paysans auprès des décideurs aux niveaux national et régional.

Nos partenaires au Pérou

Islas de Paz Perú est une ONG péruvienne créée en 2015 dans le but d’améliorer les conditions de vie des familles rurales du département de Huánuco, l’un des plus pauvres du pays.Bien que l’organisation ait été fondée récemment, l’expérience de l’équipe remonte à un certain temps. En 2008, l’ONG belge Iles de Paix a commencé ses activités au Pérou, en s’établissant uniquement et directement à Huánuco. Après avoir achevé ses deux premiers programmes, l’équipe locale d’Iles de Paix, appréciant la philosophie et la façon de travailler, ainsi que les résultats concrets qui se traduisaient par un changement dans la vie des gens, a proposé la création d’une ONG locale pour poursuivre le travail après la fermeture prévue d’Iles de Paix au Pérou en 2021. À l’heure actuelle, les deux ONG travaillent en étroite collaboration sur deux projets en cours, dont le partenariat et l’entente sont basés sur un accord de coopération interinstitutionnelle, qui prévoit un soutien institutionnel et des conseils de la part d’Iles de Paix tant que les deux institutions coexistent.

L’Institut pour le développement et l’environnement IDMA est une organisation non gouvernementale, sans but lucratif, fondée le 13 mars 1984, dont l’objectif est de contribuer, depuis les niveaux local et régional, au développement national ; à la réalisation d’un modèle de développement durable qui améliore et relève les conditions et la qualité de la vie humaine, la démocratisation de la société, l’équité sociale et de genre dans une perspective environnementale.

IDEL travaille depuis de nombreuses années comme une ONG de premier plan dans le centre du Perou. Elle a développé une grande d’expérience dans le développement des femmes, des enfants et des adolescents. Cette expertice leur permet de mettre en œuvre de grands projets en faveur des communautés dans le domaine du développement territorial local.


*Groupe de pays dans lequel la majorité des espèces végétales et animales présentes sur Terre sont représentées ; ils sont donc considérés comme les plus riches de la planète en matière de diversité biologique.

Préférences des cookies

Les cookies permettent à ce site de fonctionner correctement et nous permettent de personnaliser les actions marketing (Google, Facebook et autres).

Lire notre politique de cookies