Selon les dernières données des Nations Unies, près d’un tiers de la population mondiale n’a pas accès à une alimentation de qualité et en quantité suffisante pour satisfaire ses besoins fondamentaux. Cette situation dite d’insécurité alimentaire touche un nombre croissant de familles. Dans le monde, environ 800 millions de personnes souffrent de la faim. Paradoxalement, la majorité d’entre elles sont des petits paysans.

Comment assurer le droit à l’alimentation tout en préservant l’environnement ? Le modèle agro-industriel montre ses limites face à ces défis. De nombreuses études scientifiques et notre expérience de terrain démontrent le potentiel que représente la transition agroécologique pour assurer le droit à l’alimentation ainsi qu’une vie digne pour les agriculteurs, tout en respectant l’environnement.

Pour soutenir cette transition, nous travaillons sur le long terme avec des familles et groupements d’agriculteurs et de consommateurs en Afrique de l’Ouest, en Afrique de l’Est et en Amérique Latine. Pour un impact durable, nous combinons trois axes de travail complémentaires :

  • Nous soutenons des familles de producteurs de petite échelle pour qu’elles puissent améliorer, augmenter et diversifier leur production. Elles mangent ainsi à leur faim tout au long de l’année.
  • Nous accompagnons des familles et organisations paysannes pour qu’elles améliorent les capacités de stockage, de transformation et de commercialisation de leur production. Ces familles peuvent ainsi améliorer leurs meilleures conditions de vie, envoyer leurs enfants à l’école, payer leurs soins de santé, réinvestir dans leur ferme, …
  • Nous mobilisons les autorités et conscientisons les consommateurs pour qu’ils prennent part à la transition agroécologique dans leur région.

Pour atteindre ces objectifs, nous travaillons avec des organisations locales compétentes qui disposent d’une connaissance fine du contexte et partagent notre vision.

Et en Belgique ?

En Europe aussi, notre système alimentaire est confronté à ses limites. Le nombre d’exploitations agricoles diminue chaque année, entrainant un phénomène de concentration des terres et des moyens de production. Les producteurs sont exposés à des sécheresses et des inondations de plus en plus fréquentes. La qualité des sols et la biodiversité s’érodent, conséquences des impacts de notre mode d’alimentation sur notre environnement. Par ailleurs, une part significative de la population n’a pas accès à une alimentation saine et équilibrée.

En Belgique, nous agissons donc à plusieurs niveaux : informer, sensibiliser, mobiliser et interpeller les individus et les politiques, en faveur d’un citoyenneté mondiale et solidaire, et par extension, en faveur des systèmes alimentaires durables. Nous cherchons des solutions systémiques pour répondre aux enjeux globaux, lutter contre le repli sur soi et le fatalisme, et cultiver la solidarité internationale.


Préférences des cookies

Les cookies permettent à ce site de fonctionner correctement et nous permettent de personnaliser les actions marketing (Google, Facebook et autres).

Lire notre politique de cookies